ME CONNAITRE

Ma formation

Diplômée d’un Master 2 en Psychopathologie et Psychologie clinique (Université Lumière de Lyon II), je me suis d’abord familiarisée à l’approche intégrative au cours de mes trois années de Licence réalisées à la faculté de Bourgogne. Cette approche propose de s’appuyer sur différentes méthodes, courants de pensées et outils en mettant l’accent sur leur complémentarité. Elle considère qu’aucune technique, à elle seule, n’est suffisamment complète et adaptée et qu’il est préférable de les unifier afin de pouvoir répondre à chaque individu et aux problématiques qui l’animent.

Par la suite, j’ai souhaité m’intéresser davantage au courant psychanalytique Freudien, qui m’a particulièrement transportée, en conservant néanmoins un intérêt certain pour d’autres approches. En effet, il n’existe pas de « méthode miracle » qui conviendrait à tous mais plutôt un éventail d’approches permettant de s’adapter à la demande et aux besoins de chacun.

Quelques axes de travail

Ma pratique s’inspire grandement du courant analytique en laissant libre court à la parole, aux choses que l’on ne dit pas au premier abord mais qui s’entendent au-delà des mots. Mon écoute laisse une place importante à l'approche des processus inconscients, à la rêverie, aux émotions que l’on retient ou au contraire, qui nous débordent.

J’accorde une grande importance à l’écoute de la dimension psychosomatique en envisageant le corps comme une scène du psychisme. Quand la parole ne suffit plus ou semble faire impasse pour un individu, c’est parfois à travers le corps et ses maux, que nos difficultés, nos angoisses s’expriment. En s’y intéressant de plus près, les prémices d’une parole, d'une souffrance jusqu’ici indicibles vont pouvoir naître.

Durant mon parcours, je me suis particulièrement intéressée aux problématiques addictives en les envisageant comme autant de tentatives pour « faire face » à des épreuves douloureuses de séparations, de pertes, de deuils (pour ne citer que celles-ci) qui peuvent parfois sembler indépassables pour un individu. Cet espace, dans lequel je vous accueille, invite à libérer la parole afin d’accéder à un travail de mise en mots de ces vécus douloureux et des sentiments qui l’accompagnent.

Aussi, il m’apparaît essentiel d’entendre la parole de l’autre en tant qu’individu issu d’une culture spécifique et de son appartenance à un environnement social et familial. J’accorde donc une place particulière à l’écoute et à la prise en compte de la dimension inter et transculturelle en ce qu’elle participe à la construction de l’identité (histoire familiale, héritage culturel, transmission généalogique), donc au développement du sujet. Elle peut apporter un éclairage face à des problématiques dont les nœuds sont parfois difficiles à démêler.